lundi 25 novembre 2013

Rue Wellington et les graffitis

Murale commémorant le 350ième anniversaire de l’arrivée des "Filles du Roy".  En effet, le roi Louis XIV choisit des filles de condition modeste et/ou orphelines pour venir épouser des colons et ainsi peupler la Nouvelle-France...  Il est faux de prétendre que c’étaient des "putes ou filles de mauvaises vies" envoyées outre-mer par punition !  Au contraire, ces filles cherchaient à s’élever dans la société et faisait preuve de courage et d’esprit d’aventure, car à cette époque, les hivers rigoureux et le manque de ressources durant ces longs mois menaçait la survie des familles...
Wellington & Dublin,  2013/09/21.

L'histoire des "Filles du Roy": http://lesfillesduroy-quebec.org/
Site historique "Maison Saint-Gabriel" de le congrégation Notre-Dame; fondée par Marguerite Bourgeoys: http://www.maisonsaint-gabriel.qc.ca/index.php
Biographie de Marguerite Bourgeoys: http://fr.wikipedia.org/wiki/Marguerite_Bourgeoys

On représente ces « Filles du Roy » sans têtes !  Il est évident, bien au contraire, que ces femmes étaient fortes et déterminées, des femmes de têtes, justement !  Elles sont certainement à l’origine de la résilience du peuple Québécois qui a su résister et rester francophone durant ces siècles malgré le danger d’assimilation dans cette mer anglo-saxonne qu’est l’Amérique du Nord !
On m’a affirmé, après avoir posé la question, que c’était pour éviter une erreur historique.  En effet, les recherches portant sur la coiffe n’ayant rien révélée, on a préféré les soustraire de l’illustration...   En tant que photographe, si j’avais traité mes portraits de cette façon-là, je n’aurait pas fait une longue carrière...

 3e & Wellington. 2013/09/05.Attenante à un parc, j'ai découvert par hasard cet ensemble ancien en allant photographier la murale de la rue Argyle, à Verdun.
 3e & Wellington. 2013/09/05.
 4e & Wellington. 2013/09/05. Réalisé par Art ! Mur, un organisme dont j'ignorait l'existence jusqu'à ce jour. Une recherche internet nous conduit vers une galerie d'art.
4e & Wellington. 2013/09/05.

À propos des "tags" et des graffitis...


Wellington & Argyle. 2013/09/19.  Ce vieillard qui se rafraîchit avec une glace, visiblement à l'aise dans ce parc, démontre bien le confort d'un environnement calme et serein.  La joie de vivre d'une belle journée  d'été !

 Wellington & Argyle. 2013/09/21. À peine une semaine après l'inauguration de la murale, est apparu des graffitis sur le bas de ce tableau.  On voit ici un créateur de l'organisme parrain ( MU: http://www.mu-art.ca/ ) qui tente de l'effacer.

    J’interprète ces tags et graffitis sauvages comme un retour à la condition animale;  cela reflète ce besoin primal de marquage du territoire.
Si cela est fait par pur vandalisme, je trouve déplorable ce manque de respect de l’oeuvre des autres, on attaque aussi des véhicules commerciaux, des murs de particuliers.
J’aimerais souligner ici que je ne suis pas contre les tags et graffitis; seulement contre les attaques qui dégrade les oeuvres déjà existantes, l’espace privé des particuliers, les véhicules commerciaux et l’espace public non dédié, car ceci ne procède pas de la créativité, mais bien du vandalisme.
Il faut permettre l’expression libre et alternative. Il ne faut donc pas réprimer cette forme d'expression, mais bien l'encadrer et lui permettre de vivre... Le peintre  graffiteur ZILON, est un exemple parfais de ce que je veut dire.  Il a d’abord commencé par des graffitis sur des murs  "orphelins", puis a acquis aujourd'hui une renommée internationale et expose maintenant dans les galeries officielles.  Il a prouvé que le talent alternatif avait une valeur aussi grande que "L’Art Officiel" ...
Biographie:   http://fr.wikipedia.org/wiki/Zilon  et son espace: http://espacezilon.wordpress.com/

Cet irrespect de la propriété privée démontre un besoin criant d’espace dédiés à ce format d’expression, il faudrait, de la part des autorités politiques, que davantage de lieux soit désignés à cette fin pour permette à ces jeunes d’exprimer librement leur créativité en toute civilité.

À ma connaissance, il existe 3 de ces lieux dédiés: Le viaduc du CP de la rue De Rouen, dans l'arrondissement Hochelaga-Maisonneuve:

( Rue de Rouen & L'espérance, Montréal, QC )  

De même que sur le mur nord de l’Aréna Saint-Charles, dans Pointe-Saint-Charles, un quartier intéressant à visiter, ne serait- que pour y voir des noms de rues Irlandais.  En effet, lors de la grande famine , il y a eu de nombreux Irlandais orphelins qui ont été adopté par des familles Québécoises et qui ont été intégré dans la communauté francophone,  parce qu’ils étaient,  notamment,  catholiques eux aussi. ( Je reviendrai là-dessus lors d'un prochain article sur le Canal de Lachine )

( Rue Grand Trunk & rue Island , Montréal, QC )

Du coté du privé, il y a les foufounes Électriques ; un cabaret underground qui présente des groupes musicaux alternatifs et qui encourage les arts marginaux, très apprécié dans la communauté Montréalaise par les créateurs émergents. Liens:  http://foufounes.qc.ca/  Facebook: https://www.facebook.com/foufouneselectriques
Situé au 87 de la Rue Sainte-Catherine  est:

( rue De Boisbriand & rue De Bullion , Montréal, QC )

Suggestion: Ouvrez un nouvel onglet dans votre navigateur; puis copiez-collez le texte ( en gras et entre parenthèse ) et collez-le dans la champ de recherche dans Google Street view;  vous pourrez visiter ces lieux.  Si je vous réfère sans liens directs, c’est parce que ça ne renvoi pas au lieu cité alors que ce truc fonctionne.
Il est vain de photographier les « graphs » qui sont exposés sur ces murs puisque leur durée de vie est d’environ une semaine.  Il faudrait y retourner constamment et ce travail convient mieux aux artistes eux-mêmes! Vous verrez donc d’anciens dessins qui date de la visite du Google-Car...
Dans le cas des Foufounes, il n’y a presque pas de dessins visibles, mais aujourd'hui, c’est un délire de coloris qui ont envahis l’espace ! Tout le quadrilatère compris entre les rues Sainte-Catherine, De Bullion, de Boisbriand et Saint-Dominique ( en incluant les murs du Métropolis, une autre grande salle de spectacle de Montréal ) est devenu le centre incontournable des graffiteurs, taggeurs et autres créateurs de la rue.

Autres exemples de murales gâchées par des graffitis:


Saint-Dominique & Duluth. 2013/07/12. Un autre exemple de dommage à une oeuvre qui semble inintéressante aux yeux de l'ignare, mais qui fait référence à un artiste d'une importance capitale dans l'histoire de l'art; Mondrian: Ce peintre qui, avec seulement des lignes et des carrés, a réussit à démontrer que la perception pouvait être trompée seulement par la largeur des lignes et la tonalité des couleurs à l'intérieur des carrés.  Pour une forme de même dimension,  on perçoit que le carré est plus grand ou plus petit.
Biographie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Piet_Mondrian
Autre renseignements: http://www.edunet.ch/activite/peintres/galerie/mondrian.html
Résultats de recherche images dans Google: https://www.google.ca/search?hl=fr&site=imghp&tbm=isch&source=hp&biw=1440&bih=754&oq=Piet+Mondrian+&gs_l=img.12..0l10.2038.2038.0.3544.1.1.0.0.0.0.83.83.1.1.0....0...1ac.2.32.img..0.1.82.1IlpqbcDO1E&q=Piet%20Mondrian

Christophe-Colomb & rue Des Carrières. 2013/06/04. Un petit espace qui sert de halte-routière pour vélo sur le chemin de la piste cyclable nord-sud de la rue Boyer. Située au nord du parc Des Carrières, cette halte offre de l'ombre et une buvette pour s'approvisionner en eau fraîche...
 Laurier & Rivard. 2013/09/21. À la sortie de la station de métro Laurier-nord, une belle murale attaquée par des graffitis...
Mont-Royal & Drolet. 2013/05/27.  Située sur le mur arrière du restaurant Saint-Hubert BBQ de la rue Saint-Denis. Un livreur en attente m'a révélé que les propriétaires avait payé à grand frais cette murale... pour prévenir la dégradation du mur par des graffitis !  Ils sont apparus, apparemment, peu de temps après...